Historique

En 1996, les évènements survenus dans les mines de fer de Lorraine, notamment sur la commune d’Auboué (57) mettent en évidence les risques qui subsistent après l’exploitation du sous-sol , et les problèmes posés à terme par la disparition des exploitants.

Auboué 1996 Auboué 1996

Auboué 1996

La loi n°99-245 du 30 mars 1999 réformant le code minier a conféré aux pouvoirs publics de nouvelles responsabilités en matière de prévention (Plan de Prévention des Risques Miniers – PPRM), d’intervention (diagnostique de surveillance, expropriation, .) et d’information (comité interdépartemental de suivi).

Du point de vue technique, l’analyse de la situation a mis en évidence des besoins de gestion des risques pour, après les avoir évalués, mettre en .uvre les dispositifs de traitements propres à assurer la sécurité des biens et des personnes, et définir les contraintes à imposer en matière d’occupation du sol et d’aménagement.

Fontis de Bochum Allemagne Fontis de Bochum Allemagne

Fontis de Bochum (Allemagne)

En 1998, anticipant la promulgation de la loi réformant le code minier, le BRGM et l’INERIS ont structuré leur activité commune dans ce domaine, à travers la création un pôle d’appui à la DRIRE Lorraine nommé GEODERIS.

Dès sa création, ce pôle d’appui rassemble les moyens du BRGM et de l’INERIS. Basé à Metz, il est chargé en concertation étroite avec la DRIRE Lorraine, de la prise en charge de la gestion des risques liés à l’existence d’anciennes exploitations de substances concessibles dans le sous-sol (mines).

En 1999, le pôle d’appui est concrètement constitué avec la mise en place à Metz d’une équipe permanente de spécialistes de l’après-mine.

Compte tenu de la pérennité des problèmes à traiter et la vocation d’étendre aux autres régions l’expérience acquise en Lorraine dans la gestion de l’après-mine, le BRGM et l’INERIS décide, en septembre 2001, de structurer leur activité après-mine sous la forme d’un Groupement d’intérêt public intitulé GIP GEODERIS qui est constitué pour une durée de 10 ans (JO du 4 décembre 2001).

Avec la constitution du GIP, les antennes d’Alès et Caen sont été créées (respectivement le 1/4/2001 et le 1/7/2002) et la direction nationale du GIP s’installe à Metz.

Retour en haut de page