SIG et bases de données

SIG : Système d’Information Géographique.

Les premières bases de données des titres miniers ont été créées par les DRIRE à partir des années 94-95. Développées sous des logiciels différents (DBase, Fox, Access, Excel,.), elles consignaient essentiellement des renseignements administratifs.

A partir de 2001, une base unique, dite des « sites et titres miniers » a été progressivement mise en place par GEODERIS.

Aujourd’hui, bien que conservant une identité propre à chacune des 22 régions, elle couvre tout le territoire national.

Cette base a subi une évolution constante depuis 2001, tant dans son contenu que dans sa structuration afin de répondre aux besoins des divers acteurs de la gestion de l’Après-mine, mais dans un souci constant d’uniformisation, et de technicité, pour éviter les redondances avec d’autres bases existantes.

Aux informations administratives, sont venues s’ajouter de très nombreuses d’informations techniques sur l’historique du titre, les méthodes d’exploitation, les niveaux d’exploitation…. La possibilité de lier à un site ou à un titre tout type de documents le concernant (photos, plans, courriers, documents d’archives scannés, rapports d’expertises) a été mise en place.

Plus récemment, aux données factuelles, est venue s’ajouter la possibilité d’y entrer le produit des études (aléas, risques …) conduites par GEODERIS.

L’aspect cartographique a été développé dans un premier temps pour faciliter le positionnement et de la restitution d’entités administratives (limites de titres, position de sites miniers hors titre), puis d’enveloppes affectées par les travaux miniers. Plus récemment est apparue la nécessité de pouvoir renseigner des objets ponctuels (ouvrages miniers débouchant au jour, stocks de résidus miniers, installations de sécurité, points de surveillance,..).

L’ensemble, développé sous Microsoft Access et intégrant des fonctionnalités de SIG via la solution Mapix, reste d’une utilisation très simple, intuitive, ne nécessitant aucune connaissance particulière de ces logiciels, ceci grâce à l’utilisation d’un applicatif dédié. Chaque base régionale est implantée en DREAL pour consultation.

Le développement des outils de webmapping permet aujourd’hui aux DREAL et aux partenaires de GEODERIS, une consultation de la base sur Internet.

Base de données LORFER

LorFer a été crée en 2002 à l’initiative de la DRIRE Lorraine afin d’aider à caractériser les exploitations minières du bassin ferrifère lorrain et les désordres historiques ou potentielles susceptibles de causer des dommages aux biens et aux personnes en surface à leur aplomb.

Il s’agit d’une base de données couplé avec un système d’information cartographique.

Les domaines d’informations de LorFer sont : la topographie, la géologie, les concessions minières, les travaux miniers, la prévision des instabilités de terrain, les enjeux soumis aux affaissements potentiels et, jusqu’en décembre 2007, la surveillance des cavités et de leur environnement. A partir de cette date, la surveillance des cavités a été transférée au BRGM/DPSM.